Concept

Au Jardin de MADO, la Maisonnée des Aventuriers Du quOtidien est une initiative éducative qui s'inscrit dans une conception positive de l'éducation où chaque instant de vie est une aventure enrichissante et constructive. 

 

A la croisée du social, de l’éducation et de la culture, Au Jardin de MADO propose des ateliers itinérants à visée éducative (et poétique!), des accompagnements socio-éducatifs et des ateliers de formation. Cette démarche éducative s’inscrit dans une conception étendue de la notion du « care »  : prendre soin de soi, prendre soin des autres, prendre soin de la Terre. Ce triptyque pose les repères de cette démarche éducative innovante.

     

 

Fondant son action sur les valeurs fondamentales de l’Humanisme, Au Jardin de MADO vise à mettre en œuvre différentes méthodes  de pédagogie active. Au Jardin de MADO s’attache à vouloir favoriser le développement de chaque individu tant dans sa dimension individuelle que collective et cherche à faire émerger ses potentialités personnelles et uniques  sans dissocier le corps de l'être.

Il s’agit d’entrer dans le mouvement de la maïeutique[1] en entretenant une relation consciente à l'autre et en se situant dans un acte de transmission horizontal. Ces différents ateliers cherchent à  proposer une éducation holistique[2]. Chaque atelier tend à développer l’attention, la concentration, la compréhension, la conscience et la coordination corporelles mais aussi l’ouverture à l’autre et l’intelligence émotionnelle et sociale.

 

[1] La maïeutique, selon Socrate, est l'art d'accoucher les esprits. Le philosophe affirme que chacun porte en lui le savoir, sans en avoir conscience. Par le biais de questionnements, l'esprit du questionné parvient à trouver lui-même les vérités.

[2] Adjectif du Holisme. Le Holisme prend ses racines dans Holos, en grec ancien, qui signifie "entier". Il s'agit d'une théorie selon laquelle l'homme est un tout indivisible qui ne peut être expliqué par ses différentes composantes (physique, physiologique, psychique) considérées séparément.

 

 

 

 

 

 

FICHE DESCRIPTIVE GLOBALE 

 

Intitulé du projet libéral: Ateliers éducatifs itinérants - Accompagnements socio-éducatifs

Domaine d'intervention: à la croisée du social, de l'éducation et de la culture 

Public concerné : de la graine au vieux chêne (petite enfance, jeunesse, adulte, senior)

Territoire concerné : du gris bitume au vert sapin

(ville et campagne alsacienne - plus ponctuellement en France et à l'étranger)

Objectifs : 

* Contribuer à l'action éducative locale

* Proposer une éducation émancipatrice en prise avec les besoins éducatifs actuels 

* Créer et développer de nouveaux espaces éducatifs itinérants

* Soutenir les adultes (parents et professionnels) désireux de développer leurs pratiques éducatives

 

Orientations éducatives:

Répondre aux enjeux éducatifs actuels tels que: 

* éduquer aux droits et aux devoirs

*éduquer  au discernement

*éduquer à l'écoute de soi et des autres

* éduquer à la tolérance et à la bienveillance

* éduquer à la santé

* éduquer aux médias et au numérique

* éduquer au développement durable

* éduquer à l'interculturel

* éduquer à la solidarité

Au Jardin de MADO, la Maisonnée des Aventuriers Du quOtidien

Symbolique et référence à la Nature

L'imaginaire est stimulé bien au-delà du visible et du connu

"Dans quel terreau les enfants de l'Homme planteront-ils leurs racines, quelle sève pourront-ils élaborer, quel tronc et quelles branches développeront-ils, quelles fleurs pourront-ils faire éclore, quels fruits pourront-ils ou sauront-ils faire mûrir, et à quoi serviront leurs graines? "[1]

 

Le jardin

    De manière littérale, le jardin est entendu comme un lieu où s'épanouit quelque chose. L'interprétation symbolique du jardin diverge d'une culture à l'autre, mais toutes ou presque y voient un espace sacré, une union entre le moi conscient et sa source inconsciente.

Il doit être interprété, ici, comme lieu symbolique. Le terme de "jardin" résonne de manière singulière dans le champ de l'éducation. L'éducation pourrait être reçue comme un jardinage de l'humanité par la culture de l'infans. Cependant, une difficulté persiste et réside dans le terme de culture qui est éminemment polysémique. Ici, le mot "cultiver" conserve son sens littéral d'éduquer.

      Quand nos réflexions s'attardent sur la symbolique du jardin dans le domaine de l'éducation, il n'est pas difficile de se rendre compte que des liens entre nature et enfance se nouent. Au Jardin de MADO sollicite le lexique de l'horticulture pour penser son action en considérant que l'humanité est une partie de la Nature, au sens de Spinoza, en une substance infinie et infiniment productive. Au Jardin de MADO considère la symbolique du jardin à l'instar de celle de Rousseau: il ne s'agit pas de jardins dits à la française où tout est bien agencé, taillé, aligné, nivelé puisque dans ces jardins la nature y est soumise, dénaturée et devient le reflet de l'esprit de la société. Mais il se réfère aux jardins dits à l'anglaise où chacun peut exprimer sa personnalité; c'est alors que le jardin devient lieu d'éducation: de même que le jardinier peut altérer/transformer/sculpter/façonner la nature par la taille, la greffe, l'agencement excessif, de même la société formate l'homme et l'incite à renoncer à sa propre identité.

 

Mado

     MADO ou la Maisonnée des Aventuriers Du quOtidien s'inscrit dans une conception positive de l'éducation comme promesse et avenir de l'Humanité où chaque instant de vie est une aventure. Le quotidien est ainsi vu comme une source de richesses et d'expériences insoupçonnées. La maisonnée est nid protecteur. Sa représentation symbolique reflète notre psyché mais elle est aussi le corps que nous habitons. Elle est le lien imaginaire entre l'esprit et la matière. Les étages d'une maison sont fréquemment entendus comme les différents niveaux de conscience ou centre énergétiques qui parcourent le corps. Ses portes et escaliers sont, quant à eux, les moyens de communication qui sont révélateurs de la plus ou moins bonne interaction et circulation entre nos différentes énergies internes.

 

L'arbre 

     La symbolique de l'arbre varie en fonction des cultures. La plupart du temps, il incarne la métaphore du monde. Ici, il est représenté comme ressemblant à l'Homme: ses jambes s'enracinent dans le sol, son corps s'élance par le tronc et ses bras s'élèvent vers ciel. Dès lors, l'arbre est un trait d'union entre le ciel et la terre. L'arbre est également protecteur et nourricier. Le bois peut servir de refuge, et ses fruits de nourriture. L'expression "porter ses fruits" nous renvoie non pas à l'aspect nourricier, mais l'idée d'une réalisation qui aurait aboutie.

 

La main

     Organe de la préhension, du toucher et de l’action, la main renvoie à l’activité, à la créativité, ou encore à la connaissance par l’expérience. On pourrait parler de volonté agissante. La main entraîne toujours une transformation de son environnement. Si l'on prend les deux mains, elles appellent la dimension de la polarité ou des opposés. Ainsi, la gauche et la droite contribuent à séparer le jour et la nuit. La main peut donner ou prendre. La main peut aider comme elle peut nuire. C'est aussi le symbole privilégié de la qualité des relations entre les êtres humains. 

  

L'arrosoir

      Utilisé en jardinage, l'arrosoir se remplit et se vide par l'action de l'Homme. En tant qu'outil du jardinier, il sert à alimenter manuellement les plantes pour les faire pousser.

 

L'oiseau

      Animal céleste par nature, il illustre l'état immatériel de l'être qu'il concrétise. Il représente souvent nos aspirations les plus élevées, cette partie de nous qui échappe à la matière. L'oiseau est, de ce fait, attaché aux métamorphoses de l'âme. Médiateur entre la terre et le ciel, il évoque également la plume, l'aile, le vol qui sont chargés, eux aussi, de différents niveaux symboliques.

Marie Madeleine Davy[2] écrit très justement : "L'homme orienté vers la libération intérieure se montre parfois hésitant devant la multiplicité des chemins. Pour ne pas s'égarer, il cherche des modèles. Dans le mystère de son intériorité, il éprouve ce que Socrate nommait "la démangeaison des ailes". Une sorte de mue éveille ses sens, en particulier son ouïe et sa vue. Jeté le plus souvent dans une solitude abyssale, il se demande comment collaborer à sa propre métamorphose. Qu'il découvre l'oiseau, le voilà comblé. Ce frère cadet de l'ange lui apprend l'essentiel : le détachement, l'acceptation joyeuse de sa singularité. Se tenir dans l'instant sans rien engranger. Surmonter sa fragilité en récusant les inutiles soucis. Être à chaque instant neuf dans la plénitude de la liberté. L'oiseau enseigne à l'homme le secret des secrets : tracer son propre itinéraire sans se comparer à autrui. Savoir que la nuit obscure engendre l'aurore."

 

[1] L'Arbre Enfant, Hubert Montagnier, éditions Odile Jacob

[2] L'oiseau et sa symbolique, Marie Madeleine Davy, Espaces Libres, éditions Albin Michel

Éducatrice spécialisée libérale

 

Valentine Chauprade

Diplômée d'Etat

06 69 01 99 73

Activité libérale enregistrée au répertoire des entreprises et des établissements -N°SIRET  845 101 773 00016